L'action du forum se déroule en France de nos jours. Les sorciers essayent de protéger le secret de leur existence. Le conseil des Arcanes créa la capitale de la sorcellerie Avalon et dont les Moldus sont à jamais banni, afin de préserver le secret du monde magique. Un groupuscule est apparu se faisant appeler le clan de la Goétie; il prône l’hégémonie de la race des sorciers sur les moldus. Qui du conseil des Arcanes ou du clan de la Goétie fera basculer le destin de chacun?
Ambroise de Beauregard
Fondateur du forum
aka Fatum
MP ϟ PROFIL
Zoé Sybille
Admin correctrice
aka Zoë
MP ϟ PROFIL
Prénom P.Nom
rang
aka PSEUDO
MP ϟ PROFIL
Prénom P.Nom
rang
aka PSEUDO
MP ϟ PROFIL


Partagez|

Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard}

Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Lun 9 Juil - 20:44

This is my destiny
◮ Charles & Ambroise
La logique voudrait que tu sois encore en train de te faire du mal quelque part. Que tu portes la poisse à une tierce personne quelque part en ce monde. Et tu sais quoi ? Ce n'est hélas pas encore le cas. Dommage non ? Il ne semblerait pas. Tu sembles ravi de ta situation, mais quelle est-elle ?

L'allée de bimbeloterie, tu t'y trouves actuellement. Angélique t'a forcé à boire du sang de la banque. Quel tristesse ! Tu aurais pu te retrouver dans cette situation affamé... toutes les lamentations du monde ne suffiraient pas à exprimer le désespoir auquel tu échappes. Nous en sommes déçu mon ami.

Assit sur un banc, la nuit commençant à se faire sentir, tu gardes cependant ta capuche. Ces vêtements sont d'un grotesque. Il faudrait vraiment que tu penses à te faire relooker. Ta vue donne celle d'un clochard. Portant un pantalon droit assez usé, un pull avec une capuche et ton manteau style cowboy. Tu es vraiment pitoyable. Non, en faite, ton image reflette parfaitement ce que tu es.

Sortant ton herbe, tu tasses le tout dans un papier pour ensuite allumer la chose. Un ancien sorcier fumant des trucs moldus. Tu feras vraiment tout dans ta vie toi. Quel était donc ce si palpitant projet pour la soirée ? Avec tout le rhum que tu avais acheté juste avant, ne vas pas essayer de nous faire croire que c'est pour une soirée pirate, tu n'as pas d'ami ! Alors quoi ? Tiens, tu te lèves maintenant ? Et pour aller où, Monsieur ? Une boutique de potion. Vraiment, quelle idée morbide s'est faufilé dans ton pauvre petit esprit tordu ?


Ouvrant la porte de manière totalement nonchalante, tu te diriges vers divers objets pour les observer. Une taff après, tu sors de la lamentable poche de ton vieux manteau pourrit, un papier totalement froissé comportant une liste d’ingrédient pour une potion. Allez, le suicide par potion !!!! Mais tu vas avoir mal crétin ! N’est-il pas ce que tu souhaites éviter ? Ah moins que… Oui, le rhum n’est sans doute pas étranger à cette idée… Quel bon plaisir. A moins que tu ne te foires en potion et fasse exploser à peu près tout… Je te rappel, bien aimablement, que les potions et toi, ça fait deux.  


Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nounours
Admin Panda
Date d'inscription : 23/06/2018
Messages : 120
Célébrité : Jamie Dorman
Gallion : 254
Age du personnage : 33
Race : Sorcier
Idéologie sur le clan : contre le clan
Sexualité : Bisexuel
Métier : Chef du département des Accidents et Catastrophes Magiques
Don : Occlumancie
Baguette : En chêne rouge, une plume de phénix 28,6 cm
Patronus : Un aigle
Epouvantard : Un loup-garou
Localisation : Avalon
Humeur : Nostalique
Animal de compagnie : Kouzlo un phénix

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Mar 10 Juil - 13:42

Ambroise ferma la porte de son bureau, une secrétaire s'approcha.

« Non, plus rien pour aujourd'hui sauf en cas d'extrême urgence ! »

Elle fit aussitôt demi tour sans demander son reste. Ambroise était d'une humeur massacrante ce jour. Rien n'avait été comme il l'aurait souhaité. Il marcha d'un pas déterminé dans les couloirs du ministère. En tant que chef de section les dossiers s'empilaient les uns sur les autres. Il n'avait pas réussi aujourd'hui à éponger la montagne de boulot qui s'était accumulée. Cela faisait pratiquement un an qu'il avait obtenu ce poste et il n'avait pas à l'époque imaginé le surcharge de travail que cela représentait. S'il avait vu dans un premier temps le fait de monter de grade, il avait très vite déchanté. Il avait dû se rendre à l'évidence de l'incapacité de ses collaborateurs à prendre une décision sans son accord. Ce qui l'agaçait au plus au point, mais il n'avait pas le choix de faire avec. Il n'allait pas virer la moitié de son département pour incompétence. Même si cette idée lui avait traversé l'esprit et qu'il la trouvait très alléchante. Il avait quitté son bureau plus tôt qu'à son habitude, ayant besoin de faire une pause.

Sa mère lui avait demandé de lui rendre un petit service avant de rentrer au Manoir. Ambroise s'était encore une fois résigné à accepter sa demande, même si cela l'énervait. Il n'avait même pas pris le temps d'enlever sa robe de sorcier brodée d'un fil d'or de l'emblème de son département. En dessous, il portait comme à son habitude un pantalon de ville de couleur anthracite avec un petit polo à rayures rouge et noir. Il ne voulait pas paraître trop guindé, mais il devait cependant faire attention à sa façon de s'habiller. Cela lui donnait un air chic et sobre.
Tout en marchant dans les couloirs, il pestait intérieurement. *Punaise pourquoi cette maudite loi sur le transplanage dans cette ville, j'aurais été plus vite arrivé.*  Il devait faire avec comme le commun des citoyens. Il accéléra le pas en quittant le ministère afin d'arriver dans la fameuse allée. La rue commerçante grouillait de monde à cette heure de la journée. *C'est bien ma veine.* Il salua au passage d'un signe de tête quelques connaissances, mais il ne souhaitait pas s’arrêter pour discuter. Ambroise n'avait pas spécialement l'envie de s'éterniser en ce lieu. Il se dirigea vers la boutique qui l'avait amené ici. Il ouvrit la porte et entendit le petit carillon tinter à son entrée. Il y avait déjà un homme avant lui. * Pas trop de monde l'affaire devrait être vite réglée.* Ambroise  regarda rapidement le jeune homme avant d'entendre une voix l’appeler.

« Monsieur de Beauregard, je suppose que vous venez pour la potion de Madame votre mère ? »
« En effet, elle m'a demandé de venir la récupérer. »
« Elle n'est pas tout à fait prête je vais devoir vous faire patienter un instant. »
« Bien.. » lâcha Ambroise avec un petit soupir. * Par la barbe de merlin c'est bien ma veine.* Pensa t-il.
« Avez-vous eu le temps de réfléchir à mon offre par rapport à Kouzlo, vous savez à quel point il me serait... »

Le marchand n'eut pas le temps de finir sa phrase qu'Ambroise le coupa net.

« Il n'en est pas question pour le moment et avant de parler quoi que ce soit je crois que vous avez un client qui était là avant moi. »
« Heuu .. » Grommela le marchand.

Ambroise reporta son regard sur le jeune homme qui était présent.

« Que voulez-vous tout se perd, même le sens du commerce. »

Son ton s'était clairement montré plus cinglant qu'à l'accoutumé. Il esquissa un petit sourire, en voyant la tête du marchand se décomposer, visiblement ce dernier se trouvait malaise vis-à-vis de la situation qu'il venait de provoquer par maladresse. 
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

De près comme de loin toujours en Avalon je serais!
Ambroise de Beauregard

©️️️️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Jeu 19 Juil - 22:02

This is my destiny
◮ Charles & Ambroise
Le choix des ingrédients est difficile, n'est-il pas ? Après tout... Tu écris comme un pied, tes lettres ressemblent à des traits réalisés par des enfants de deux ans. Te rends-tu seulement compte du boulet que tu es ? Incorrigible. Fouinant tout autour de toi, tu plonges ta tête devant des bocaux tous plus hideux les uns que les autres. Tiens, celui-ci aurait pu être ta tête... En fois retravaillée par un vaudoo et trempée dans ce liquide des plus visqueux. Allez, prends-en encore pleins les yeux. Fouillant de tes orbites à une vitesse folle, tu n'es pas à l'aise. Les lieux te déplaisent en réalité. Alors que comptes-tu faire ?

Ah, un mouvement autre. Cette fois-ci, tu te déplaces dans un autre espace de la boutique, pour te diriger vers une armoire comprenant pleins de compartiments. Ouvrant quelques-uns, tu découvres un élément de ta liste. Puis un autre. Serait-ce ton jour de chance ? Pas sûr. Observant ta pseudo-liste et tes ingrédients, il t'en manque encore beaucoup. Mais demandes donc au marchand. Tu l'insulteras au passage, rendant le tout très conviviale. Non ?

Un homme entre à son tour dans la boutique. Tu ne lui accordes pas beaucoup d'importance. Bien vêtu de sa personne, il ne fait aucun doute qu'il est une personne de haut rang, ou en tout cas assez aisé. Toi, tu fais pitié avec tes vêtements... Ce n'est pas comme si tu n'avais pas d'argent. Simplement une personne négligée.

Un dialogue se fait entre les deux autres hommes, mais tu n'y prêtes pas attention. Enfin, tout cela c'était avant de voir sur ton misérable bout de papier, ce petit symbole signifiant que tu étais obligé de demander au vendeur s'il avait reçu des plants d'Asphodèle. Élément important pour sa potion.

"Connard."

Un long silence va s'installer si tu restes ainsi, tu le sais ?

"Heu... Pardon messieurs, connard, connard, connard."


Bon, le point positif pour toi, c'est qu'il est clairement lisible sur ton visage, le malaise que tu ressens. Il faudrait être le dernier des idiots pour ne pas remarquer qu'il y a un souci.

Tu tends ton bout de papier là ? Sérieusement, qui pourrait lire... DES TRAITS ?!

Montrant ton ébauche de liste, tu reprends :

"S'il vous p... P... Plait... Putain."


C'était presque ça. Mais, dis-moi, regardes un peu mieux cet homme, le client. Tu es sûr de ne pas l'avoir déjà vu quelque part ? Comme... Une ou deux fois où tu as causé bien du tort à la communauté magique à cause de tes tentatives de suicide des plus pittoresques.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nounours
Admin Panda
Date d'inscription : 23/06/2018
Messages : 120
Célébrité : Jamie Dorman
Gallion : 254
Age du personnage : 33
Race : Sorcier
Idéologie sur le clan : contre le clan
Sexualité : Bisexuel
Métier : Chef du département des Accidents et Catastrophes Magiques
Don : Occlumancie
Baguette : En chêne rouge, une plume de phénix 28,6 cm
Patronus : Un aigle
Epouvantard : Un loup-garou
Localisation : Avalon
Humeur : Nostalique
Animal de compagnie : Kouzlo un phénix

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Dim 29 Juil - 13:48


Ambroise ne s'attendait pas à ce qui allait suivre. La scène lui parut surréaliste dans un premier temps. Quand le premier mot sortit de la bouche du jeune homme il en fut presque offusqué. Il était certes mal placé au vu de la pseudo scène qui avait fait à l'apothicaire, mais il était toujours plus simple de juger les autres que de se remettre en question. Ambroise avait évolué dans un contexte ou il fallait tenir son rang. Même lorsqu'il avait ses états d'âmes, il se montrait rarement grossier. Il préférait pouvoir écraser son adversaire par plus de finesse et toucher là ou cela faisait mal. Ambroise fut un instant perplexe au vu de la situation. Il n'osa pas intervenir sur le moment, restant comme interloqué. Puis il comprit rapidement, par l'attitude du jeune homme que ce n'était pas voulu, pas réellement de sa faute si les mots qui venaient été si offusquant. * Sacré entrée en matière.* Il guetta la réaction de vendeur qui était déjà mal à l'aise avec ce que lui avait dit le jeune homme de la famille de Beauregard. Ambroise se demandait comment ce dernier allait se sortir de cette situation des plus embarrassantes. Visiblement pour ce pauvre vendeur cela ne devait pas être sa journée. Ambroise guettait sa réaction avec le plus grand intérêt. Sur le plan personnel il n'aurait pas apprécié d'être traité ainsi. Un long silence pesant s'installa au sein de la boutique, l'ambiance était lourde et pesante. Ambroise regarda les deux protagonistes et il regrettait presque d'avoir adressé la parole à cet individu. *Un bon sort de Bloclang pourrait l'empêcher de dire de telle insulte.* Ambroise s'interrogeait sur le fait de savoir comment ce pauvre alchimiste allait pouvoir s'en sortir sans perdre la face ni craquer.
L'apothicaire resta visiblement stoïque sans aucune réaction. Il prit le papier tendu, il plissa les yeux pour déchiffrer le message. Il réfléchit un instant, avant de prendre la parole d'un ton calme et posé.

« Oui il m'en reste en stock je vais vous demander un instant.  Puis il reporta son attention sur Ambroise.« J'en profiterais pour voir l'avancer de la potion. »  Sans demander son reste il disparut dans son arrière boutique.

*C'est bien ma veine de rester avec cet étrange individu. * Ambroise n'avait qu'une envie c'était de quitter les lieux au plus vite. *Cela m'apprendra à rendre service.* Ambroise ne savait pas comment faire, il avait évidemment compris que si le client parlait il allait subir une vague d'insulte. Après un instant de réflexion et au vu de ce qu'il s'était passé, Ambroise appréhendait la situation avec beaucoup d'empathie pour une fois. *Pauvre bougre, cela doit être un enfer à vivre au quotidien.* Il se doutait bien que ce soit pathologique, il ne voyait pas vraiment d'autre explication sauf un état mental défectueux. Il y avait tant de déséquilibré que plus rien ne l'étonnait vraiment. Il était régulièrement confronté à la maladresse de ses semblables sorciers et il devait bien souvent réparer leurs erreurs afin de préserver leur monde. Il fronça les sourcils et il commençait à éprouver de la pitié pour ce pauvre client. * Je me demande s'il n'y a pas un traitement à efficace qu'un médicomage à Ceridwen pourrait lui dispenser. Je suppose qu'il a dû se renseigner ou bien ... enfin quelle drôle de vie. La nature joue des fois des vilains tours.*
Il s'approcha vers quelques filtres qui étaient en exposition afin de les regarder. Il s'efforçait de ne pas dévisager cet homme qui l'intriguait un peu dans le fond. Il ne voulait pas que l'ambiance soit encore plus pesante. Ambroise se risqua à lui adresser la parole. Il décida de se montrer complaisant, même si au fond de lui il n'était pas plus intéressé que cela par la vie ce drôle d'individu.

« Pas évident à gérer dans la vie de tous les jours, je suppose.»
*Pauvre diable cela doit le limiter dans les interactions sociales, pour lancer le moindre sort cela ne doit pas être simple non plus.*

Ambroise se doutait qu'à la moindre réponse de son interlocuteur les grossièretés allaient fuser. Il avait hâte que le vendeur revienne avec la potion et qu'il puisse enfin déguerpir au plus vite. Il devait cependant prendre son mal en patience, il n'avait pas le choix. Il avait cependant un étrange sentiment vis-à-vis de cet homme comme si la situation lui était dans le fond familière, il ne savait pas dire réellement pourquoi.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

De près comme de loin toujours en Avalon je serais!
Ambroise de Beauregard

©️️️️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Mer 5 Sep - 11:49

This is my destiny
◮ Charles & Ambroise
Il est fort possible que ce bel apollon soit celui qui se doit de corriger tes bourdes oui. Ah la la, mais la question était de savoir si une rencontre entre vous deux s’était déjà faite. A priori, vu la manière dont il te regardait, c’était votre première fois. Adorable. Il allait découvrir en direct le boulet éternel que tu es. Voilà qui fait grandement plaisir !

Le vendeur prit ton papier et l’observa avec attention. Mieux encore, il plissa des yeux pour déchiffrer et… comprit. Voilà qui était des plus incroyables. Faisait-il semblant ou bien… Écrivait-il lui aussi de manière totalement indescriptible ? Sans nul doute l’un des deux. Ou juste l’habitude de devoir déchiffrer des écritures des plus folles tous les jours.

En tout cas, l’inconnu à la belle tenue sembla tenter de détourner son attention de notre Charles, mais rien à faire, notre bougre était bien trop intriguant. Oui, difficile de croire que des personnes comme lui existe dans un monde magique. Hélas, la magie ne fait parfois pas tout. Surtout, lorsque l’on se nomme Charles et que l’on est un boulet. Adorable, mais boulet. Ainsi, l’inconnu vint plus ou moins à lui. Il se permit de lui parler en somme. Pour briser la glace ? L’atmosphère ne semblait pourtant pas froide ou délicate à Charles. C’était juste silencieux, à l’image d’une bibliothèque.

Suite à la remarque de notre mystérieux homme (parce qu’on ne le connaît tout simplement pas en fait), Charles se contenta de faire une moue embarrassée et de secouer la tête de manière positive. Bien évidemment que sa vie était un calvaire ! Surtout au travail, mais ça, heureusement qu’il a un patron en or !

Charles aurait souhaité lui parler, dire quelque chose de gentil. Ou simplement s’excuser de ce qui venait de se passer. Hélas, avec ses cordes vocales, ce n’était pas possible. Alors Charles sortit sa baguette et fit apparaître un filament qui prit forme pour faire une phrase :

« Désolé pour cela. »

Courte cette phrase, Monsieur le Vampire… Quoi ? Il ne faut pas le dire ? Et pourquoi donc ? Je ne suis pas d’accord, que tout le monde le sache ! De toute manière, je suis narrateur, toi, tu subis.

Revenons à notre sujet, utiliser sa baguette pour écrire n’était pas très facile pour lui, alors Charles limitait les mots et se rendait directement à l’essentiel. N’oublions pas qu’en règle générale, il faut prononcer des formules ! Là rien. Ce qui veut dire que l’exécution de cette magie demande beaucoup de concentration. Sur ce coup, chapeau bas monsieur.

Charles espérait que le marchand reviendrait rapidement avec le nécessaire pour la potion. Plus vite, il avait le tout, plus vite, il pourrait mettre son plan à exécution.

Enfin, cela étant sans compter sur sa « meilleure amie » Angélique De Villeneuve. Oui, cette gentille demoiselle qui lui casse les pieds pour lui faire prendre goût à la vie. Aussi, cette jeune entrepreneuse, semble avoir eut vent de son projet. Sinon, pourquoi lui envoyer une beuglante ?!

Un hibou entra dans la boutique et lâcha cette carte sur Charles avant de hululer, repartant comme il était venu. Le visage choqué, Charles ouvrit la bouche pour la refermer aussitôt et répéta l’opération plusieurs fois. Observant l’enveloppe, il vit le destinataire et, les mains tremblantes, l’ouvrit légèrement par mégarde.

La lettre prit la forme d’une bouche et s’exclama :

« CHARLES ARCHER LAGERFELD ! Tu n’as pas intérêt à t’être rendu dans cette boutique pour faire cette potion dans le but de te suicider ! Je te rappel que tu es nul en potion, alors ramènes tes fesses de vampire chez moi de suite ! Sinon, c’est moi qui viens de chercher et je te préviens, je saurais me faire entendre.

Angélique de Villeneuve,
Directrice de l'organisme banque du sang pour vampire. »


Charles resta choqué tandis que la lettre se déchira.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nounours
Admin Panda
Date d'inscription : 23/06/2018
Messages : 120
Célébrité : Jamie Dorman
Gallion : 254
Age du personnage : 33
Race : Sorcier
Idéologie sur le clan : contre le clan
Sexualité : Bisexuel
Métier : Chef du département des Accidents et Catastrophes Magiques
Don : Occlumancie
Baguette : En chêne rouge, une plume de phénix 28,6 cm
Patronus : Un aigle
Epouvantard : Un loup-garou
Localisation : Avalon
Humeur : Nostalique
Animal de compagnie : Kouzlo un phénix

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Sam 13 Oct - 12:53


Ambroise avait essayé d'être sympathique avec ce mystérieux jeune homme qui vivait sans nul doute un calvaire au quotidien. Il aurait cependant aimé partir assez rapidement de la boutique, histoire de reprendre le court de sa vie et de ne soucier que de sa petite personne. Dans son fort intérieur il trouvait que le vendeur prenait vraiment son temps afin de satisfaire sa demande.  A croire que ce dernier s'était lui aussi ligué contre lui aujourd'hui. Maintenant que la glace était brisée, Ambroise se doutait bien qu'au vu de la situation il n'aurait pas de grande et profonde discussion avec le jeune homme. Ce n'était peut être pas un mal, il n'était pas vraiment d'humeur à se lancer dans une discussion assommante. En voyant les lettres apparaître, Ambroise dut reconnaître que c'était un joli exploit. Ambroise était conscient que l'utilisation d'un sortilège informulé était assez compliqué, même dessiner  une simple phrase. Il se doutait que son interlocuteur n'avait sans doute jamais eu vraiment le choix et qu'il avait dû se perfectionner dans cet art de la magie. *Jusqu'à quel point est-il douté ? *

« Pas de souci, je comprends. » Dit Ambroise d'un ton laconique. *Qu'est ce qu'il fout ce foutu vendeur, j'aurais gagné presque mon temps à faire cette maudite potion moi-même. Mille Gorgone, j'aurais dû envoyer mon assistant, il m'aurait été utile pour une fois.*

Si Ambroise était exaspéré d'attendre, il ne fut pas au bout de ses surprises. Une beuglante entra dans la boutique. Il resta interloqué par le contenu de cette dernière. S'il lui arrivait de temps en temps dans le cadre professionnel d'en utiliser contre ses collaborateurs qu'il jugeait inefficace, dans sa vie privée il y avait bien des années qu'il n'en avait pas reçu. Il resta perplexe, voir abasourdit par la nature du message, au moins il connaissait le nom de cet inconnu. *Suicide, vampire...* Ses mots résonnèrent en lui. *Ça explique ce teint blafard du coup. * Ambroise n'avait rien contre les vampires ni les créatures magiques en général à l'exception des loup-garous. La situation était embarrassante pour lui, il ne savait pas s'il devait intervenir ou pas. La perplexité était visible sur son visage. *Tu vas t'en mordre les doigts.*
Il ne pouvait cependant pas faire comme s'il n'avait rien entendu. La perspective de se retrouver avec un macchabée dans les rues d'Avalon n'était pas non plus pour le ravir. Il voyait déjà les problèmes en perspective arriver en rafale.

« Je crois qu'elle n'est pas très contente... » Il marqua un temps d'arrêt en essayant de bien peser ses mots.« En même temps si elle dit vrai le …. SUICIDE...n'est pas vraiment une solution... surtout au vu de votre.... état si je puis me permettre. Je ne suis pas un expert en vampirisme ni un maitre en potion, mais êtes-vous sûr que c'est la bonne SOLUTION. »
*Si vraiment il veut en finir de mémoire ses créatures ne sont-elle pas photosensible ? Une bonne exposition au soleil et plouf un joli tas de cendre.*

A cette mauvaise pensée, Ambroise esquissa un petit rictus malsain. Il chassa cette horrible pensée de sa tête. Il décida de se transformer en père la morale, ce n'était pas pour lui déplaire.

« N'est-ce pas un peu radical que de vouloir en finir définitivement ? Je ne suis pas à votre place, mais …. » Cette situation lui paraissait tellement surréaliste.« Vous avez l'immortalité devant vous alors... »

Soudain se fut comme une révélation, au vu l'état du jeune homme, cela devait être un calvaire à vivre au quotidien alors une éternité de torture.  Le visage d'Ambroise se ferma radicalement et ses sourcils se plissèrent. Son regard devient d'un coup interrogateur. *Pourquoi s'infliger ça... étrange sorcier, de vouloir être immortel pour en final vouloir en finir.* Cette histoire n'est pas net. Ambroise avait un étrange sentiment. * Dans quoi ai-je mis les pieds.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

De près comme de loin toujours en Avalon je serais!
Ambroise de Beauregard

©️️️️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Mer 17 Oct - 18:43

This is my destiny
◮ Charles & Ambroise
Angélique, un véritable petit ange quand vous n’étiez pas contre elle. Cette jeune femme savait se faire entendre, rien de bien surprenant lorsque vous découvriez sa famille. Avec Gabriel, le second du clan de la Geotie dans le lot, il fallait savoir se faire entendre pour ne pas finir comme certains autres… non, nous ne visions en aucun cas ce pauvre Charles… à peine.

Son interlocuteur semblait compréhensible, la belle affaire. Autant Charles trouvait cela touchant, rassurant, ce pauvre bougre reprenait un tantinet espoir et pourtant, s’il savait la vérité ! Certes, cet homme paraissait bien gentil, mais en réalité, c’était lui qui allait faire du mal à Charles quand il saurait à quel point le vampire lui pourrit l’existence avec ses suicides loupés. Quoi que, encore aurait-il fallut que ce cher Ambroise fasse les liens. A croire ses réactions, l’employé du ministère n’en savait rien. Voilà qui laissait du temps à Charles pour s’achever !

Lors des paroles de ton interlocuteur, des rictus se dessinèrent sur le visage du vampire. Voilà encore une fois, tu ne pouvais rien dire déchet de la société ! Misérable buveur de sang. Observant les mouvements et écoutant les paroles, ce pauvre bougre à la barbe bien taillée ne savait véritablement pas dans quel enfer il se lançait… parfait ! Cela n’en serait que plus drôle pour nous.

Et là, le coup fatale arriva… il rappela ton immortalité à venir. Il était bon de se demander si tu avais la possibilité de te remettre de cela mon pauvre souffre douleur. Toujours fut-il que Charles lui répondit avec sa baguette, d’une ironie parfaite :

« Et ? »

Pourtant, ces petites lettres ne suffisaient pas, non. Tandis que Charles tentait en vain de créer d’autres lettres pour former ses phrases, la colère le gagnait. Les mots du sorcier résonnaient telles des stupidités, blessantes et surtout affligeante. Alors, la colère au poing, se fut ses mots qui prirent place :

« Sérieusement Monsieur, vous pensez que je m’amuserais à mettre fin à mes jours si j’avais souhaité être immortel ? Putain, putain, putain ! »

Lors de ces deux derniers mots, le vampire s’était retiré vers un autre meuble, tentant de se contenir… sans résultat.

« Nous sommes p… P… Parfois mené à devenir des ch… Ch… Choses que l’on ne désire p… P… Pas, connard. »


Levant la tête au ciel, et cachant ses yeux d’une de ses mains, le vampire souhaitait juste que son calvaire cesse… quand il entendit du bruit. Le vendeur allait-il enfin revenir ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nounours
Admin Panda
Date d'inscription : 23/06/2018
Messages : 120
Célébrité : Jamie Dorman
Gallion : 254
Age du personnage : 33
Race : Sorcier
Idéologie sur le clan : contre le clan
Sexualité : Bisexuel
Métier : Chef du département des Accidents et Catastrophes Magiques
Don : Occlumancie
Baguette : En chêne rouge, une plume de phénix 28,6 cm
Patronus : Un aigle
Epouvantard : Un loup-garou
Localisation : Avalon
Humeur : Nostalique
Animal de compagnie : Kouzlo un phénix

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Mer 24 Oct - 0:30


Ambroise n'avait pas tous les éléments en main, il allait sans doute déchanter rapidement au vu de la conversation. Ambroise allait peu à peu pénétrer dans un profond cauchemar tout éveillé sans s'en rendre compte. Le jeune homme avait eu un jugement avec les informations dont il disposait. Il avait pu percevoir que le vampire était en souffrance visiblement. Le petit "et" de Charles  sonna comme un coup de glas. *Cela t'apprendra à te mêler de tes affaires, après tout s'il veut se supprimer qu'il le fasse. * Ambroise venait d'être blesser dans son orgueil. Il ne fallait pas grand chose pour froisser Ambroise, surtout quand il était de mauvaise humeur. Il pestait intérieurement d'avoir voulu être sympathique. Ce petit mot avait eu pour mérite de le remettre à sa place. Ce qui n'arrivait pas trop souvent depuis qu'il occupait un poste important au ministère. Ce simple mot il l'avait perçu du style, mêle toi de ta vie et te mêle pas de mon existence. Il aurait du ne pas ouvrir la bouche quand il était rentré dans cette maudite boutique.
*Punaise tous cela à cause cette potion qui n'est même pas pour moi. La poisse...* Ambroise poussa un petit soupir, visiblement il se sentait exaspéré par la situation. Il ne pouvait pas quitter les lieux au risque d'entendre sa mère geindre. Non il n'avait pas le choix que de rester et d'assumer les conséquences de ses actes.*Tu réfléchiras peut être à ne pas te la jouer trop social la prochaine fois.*
Son ton se fit du coup tout aussi claquant et cinglant qu'il pouvait être.

« J'en sais rien, je ne vous connais pas, mais dans ma carrière j'ai vu tellement d'aberration que vous ne seriez pas le premier paradoxe que je croise. J'ai dû faire tellement de nettoyage après que des sorciers tordus aient  commis des maladresses ou autres atrocités en tous genres. Je dois souvent réparer les dégâts pour le bien de la communauté. Alors bon... je peux comprendre que peut être qu'après quelques siècles d'existence ou autre on soit blasé de vivre ou survire qu'est-ce que j'en sais... »

Il préféra se taire avant de devenir trop outrageant vis-à-vis de Charles.
Mais ce qu'avait affirmé Charles était hors norme. Le regard d'Ambroise se durcit en écoutant ses paroles, essayant de comprendre la situation. Cela lui paraissait surréaliste. Il encaissa les mots de Charles, l'horreur de la réalité que venait plus ou moins de lui dessiner ce dernier lui provoqua un léger frisson.
*Ce n'est pas possible. Un vampire ne peut et ne doit le faire. Quel serait le but d'un vampire de ne pas se soumettre à moins que...*Cela commençait à percuter dans sa petite tête, il ne voyait qu'un vampire parjure à sa race qui pouvait commettre une telle atrocité.
Ambroise savait que le gouvernement d'Avalon était très strict sur l'encadrement des règles. Si la communauté des vampires pouvait vivre en toute liberté c'est parce qu'il devait se soumettre à conseil des arcanes. Les lois  avaient été établies pour protéger les races magiques.

« Quel fou de vampire pourrait... » lâcha à voix haute Ambroise qui était perdu de ses pensées n'avait pas fait attention qu'il avait prononcé ses mots.

Une foule d'idée venait de se percuter dans son esprit, il ne savait pas pour ou commencer.

« Si vous l'avez subi, l'avez vous déclaré ? Parce que c'est un crime grave envers votre personne et nul vampire n'a le droit de le faire.»
Il en était presque horrifié si les dire de son inconnu était vrai, cela lui avait presque glacé le sang. Il se sentait soudain inquiet pour ce pauvre jeune homme.

*Faudra que je vérifie cela au sein du ministère de la justice. Ce n'est pas possible que le ministère soit passé à coté de cela. Je n'ai pas vu d'avis de recherche sur un fugitif vampire. C'est vraiment bizarre cette histoire. Je navigue en eau trouble, en plus pas facile de communiquer avec lui.*

« Pas logique, non vraiment pas logique... Connaissez-vous du coup l'identité du vampire ? Faut... »

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que c'est à ce moment là que le vendeur fit sa réapparition. Au plus mauvais moment qu'Ambroise pouvait souhaiter. Lui qui aurait voulu tirer les vers du nez à Charles. Notre vendeur refaisait surface comme si de rien n'était.

L'air débonnaire « Messieurs j'ai vos différents articles. »

Il tendit un sachet qui contenait les ingrédients demandés en direction de Charles, l'autre main contenait la fiole de potion qu'était venue chercher Ambroise. Cela coupa net la conversation d'Ambroise qui ne s'y attendait pas.
Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

De près comme de loin toujours en Avalon je serais!
Ambroise de Beauregard

©️️️️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Dim 4 Nov - 13:26

This is my destiny
◮ Charles & Ambroise
Vraiment, peut-être qu’au final Angélique avait raison, se suicider avec cette potion n’était pas la meilleure des choses à faire… Surtout vu l’homme qu’il venait de rencontrer. Charles ne pouvait pas dire qu’il le détestait, cependant l’inverse aussi lui était impossible. Ce sorcier jugeait sans savoir, ne se présentait même pas et se contentait de faire des morales. Ah, il promettait d’être bon ce jour. Charles n’avait plus qu’une envie, partir, cesser ce calvaire !

Pourtant, l’inconnu continua à ouvrir son clapet afin de répondre à notre victime préférée. Un ton cinglant et résonnant comme du mépris aux oreilles de Charles, tant mieux, il n’éprouvait que la même chose. Aberration, paradoxe… Voilà comment il définissait les gens ? Plus le temps passait et moins Charles ressentait le désir de se contrôler. Pour une fois, une seule, le vampire se laisserait bien volontiers aller. Débarrasser le monde de ce grossier personnage ne serait pas un luxe selon lui. Un seul élément le retenait : Gabriel.

Si Charles cédait à ses pulsions vampiriques, aucun doute que son créateur aurait gagné et juste pour cela, Charles savait garder le contrôle. C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’écoutait presque pas son interlocuteur d’infortune. Il ne retint que la question : l’avait-il déclaré. À cette question, Charles haussa les sourcils. Non, bien évidemment que non. Il y avait eut l'intervention du ministère et son père y travaillait aussi, jamais l’idée de leur serait venu. La réponse était positive en réalité, mais pourquoi donc la poser ? Gabriel est connu pour ses actes malfaisants… Cet homme était vraiment né de la dernière pluie pour le vampire.

L’inconnu se mit à parler seul, enfin quelque chose de normal chez lui aux yeux de Charles. S’accoudant à l’armoire qui était près de lui, Charles croisa les bras et soupira. Il s’en souviendrait de cette sortie stupide… Et surtout de cette rencontre déplaisante.

L’identité du vampire ? Bien évidemment qu’il la connaissait, décrire ce démon n’était pas compliqué ; cependant, pourquoi le faire ? Après tout, Charles n’était qu’une aberration, un paradoxe. Faisant mine de réfléchir, le vampire entendit du bruit et vit revenir le marchand avec ce qu’il lui fallait.

Affichant un sourire, Charles prit le sachet, donna la monnaie au propriétaire en échange et les salua comme le ferait un gentilhomme. Hors de question qu’il ne réponde à l’autre tête de noeud, il n’avait qu’à chercher pendant que Charles mettrait fin à ses longues journées d’agonies.

Rangeant le sachet dans la poche intérieure de ton manteau, Charles effaça rapidement son sourire pour tourner le dos et partir en direction de la rue.

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Nounours
Admin Panda
Date d'inscription : 23/06/2018
Messages : 120
Célébrité : Jamie Dorman
Gallion : 254
Age du personnage : 33
Race : Sorcier
Idéologie sur le clan : contre le clan
Sexualité : Bisexuel
Métier : Chef du département des Accidents et Catastrophes Magiques
Don : Occlumancie
Baguette : En chêne rouge, une plume de phénix 28,6 cm
Patronus : Un aigle
Epouvantard : Un loup-garou
Localisation : Avalon
Humeur : Nostalique
Animal de compagnie : Kouzlo un phénix

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Mer 7 Nov - 20:44



Visiblement son interlocuteur n'avait pas envie de lui donner de réponses, ni même d'essayer de lui donner des éléments qui permettraient à Ambroise de comprendre la situation dans laquelle cet inconnu se trouvait. Son attitude commençait réellement à exaspérer le jeune sorcier. Certes il était conscient qu''il se mêlait d'une histoire qu'il ne le regardait pas. Il ne pouvait pas faire autrement que de s'y intéresser. Au risque qu'un moment ou un autre son ministère soit obligé de réparer les erreurs de négligence qu'aurait commis ce sorcier si peu prolixe. Il aurait préféré fermer les yeux sur cette maudite rencontre, mais sa conscience ne lui permettait pas.
* Punaise, quand ça veut pas, ça veut pas ...*. Ambroise poussa un léger soupir. Il regarda d'un air déconvenue le marchand.   * Comme si c'était le moment.* Ambroise savait que le pauvre homme n'y était pour rien. Il ne lui en voulait pas, mais sa mauvaise humeur était toujours aussi présente. Dans son fort intérieur, il savait que s'il n'avait pas eu à attendre, il n'aurait jamais eu vent de cette histoire rocambolesque. Cela ne servait à rien d'accabler le marchand plus que de raison. Ambroise prit la potion qu'il était venu chercher et le paya. Voyant que le vampire avait décidé de partir sans demander son reste.   *Si tu crois pouvoir t'en sortir comme ça mon gaillard.* Ambroise aurait préféré que le vampire lui réponde plutôt que d'esquiver.   *Si c'est son choix, il en assumera les conséquences.*
« Monsieur Lagerfeld. » Ambroise avait bien évidemment retenu le nom qui avait était prononcé par la beuglante. Il avait par son métier appris à faire attention aux petits détails. Surtout à essayer de les gommer, afin de réparer les erreurs que la sorcellerie pouvait commettre et de ne laisser la moindre trace possible.
« Je vous prierais de vous rendre d'ici trois jours au sein du ministère d'Avalon, département des accidents et catastrophes magiques, demander le directeur du département Monsieur De Beauregard. afin de lever le voile sur cette histoire qui vous entoure. Si vous ne répondez pas présent à cette convocation sachez que le département de la justice magique sera saisie afin d'éclair votre situation. » Il ne faisait pas de doute que l'homme était déterminé à aller au bout de sa démarche. Il était très facile à Ambroise d'aller trouver son collègue pour lui faire part de ses doutes et mettre quelques aurors à la recherche de cet étrange vampire. Tout en disant cela Ambroise sortit un petit carnet avec un papier à entête de son ministère et une plume à papote. La plume griffonna une note de sur laquelle était indiquée le lieu du rendez-vous, le jour et la motion prioritaire, qu'il signa.
« Donner se laissez-passer à la secrétaire du directeur du département, afin qu'elle vous fasse passer en priorité. » Il prit sa baguette magique, il tapota sur le bout de papier en prononça une formule magique qui fit voler la feuille jusqu'à Charles * Vous ne m'avez pas laissé le choix que de passer par une voix officielle et stricte, alors que cela aurait pu être si simple.... Pourquoi faut il que les rapports humains soient si compliqués.* Se désola intérieurement Ambroise. Puis il se retourna vers le vendeur qui visiblement ne comprenait pas grand-chose à la situation. « A Bientôt Monsieur. » . Tout en le saluant d'un geste de la tête.
« A très vite Monsieur  Lagerfeld. »
Il n'avait plus raison de rester, ni même de retenir le vampire qui avait décidé de prendre la poudre d'escampette. Il était temps pour Ambroise d'en finir avec cette maudite journée.  Il savait que dès demain une longue journée allait l'attendre, afin de commencer à démêler cette sombre histoire de vampirisme sur laquelle il était tombé. Il n'avait clairement pas envie de le faire maintenant, ni même de courir derrière cet homme qui avait fait son choix de se replier alors qu'Ambroise avait essayé à sa façon d'être ouvert d'esprit, même s'il s'était montré assez maladroit dans cette tentative.
Il rangea la potion dans une poche de sa cape. Puis sans rien ajouter, il décida de quitter le lieu.

Codage par Libella sur Graphiorum

_________________

De près comme de loin toujours en Avalon je serais!
Ambroise de Beauregard

©️️️️Laxy dunbar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité

MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard} Mar 13 Nov - 15:45

This is my destiny
◮ Charles & Ambroise
Charles pensait être tranquille, mais il fallait croire que cet homme savait abuser de son pouvoir et de sa place. Ainsi donc il décida de convoquer le vampire… Sans même s’être présenté une seule fois ! Non mais quel toupet aux yeux de notre victime. L’homme lui tendit une lettre, un laisser passer pour se rendre au département des accidents et catastrophes magiques, demander le directeur : Monsieur De Beauregard. Etait-ce lui ? Devant un ordre ministériel, Charles n’eut d’autres choix que de prendre le document avec un regard stipulant bien son écœurement. Il voulait jouer ainsi ? Soit, mais Charles n’avait pas dit son dernier mot, il userait à son tour du système et de ses possibilités pour rendre la monnaie de sa pièce à cet individu qui semblait se croire tout permit et surtout, au-dessus des autres.

Prenant rapidement le papier, Charles le froissa tout en le rangeant négligemment dans la poche de son veston. Pourquoi prendre soin d’un tel truc après tout ? Trois jours, il avait droit à tout ce temps afin de préparer sa contre-attaque. Soit, Charles le ferait et il n’avait pas peur du département de la justice magique, bien au contraire. Il devait bien y avoir encore une ou deux personnes de bon sens vers qui il pourrait se tourner afin d’obtenir ce dont il avait besoin pour envoyer promener Monsieur de Beauregard.

Sur les politesses de son interlocuteur, Charles se contenta de lui répondre par un doigt d’honneur. Qui avait dit qu’il n’avait pas de caractère ? Néanmoins, il n’attendit pas son reste et partit de suite pour se rendre à sa demeure où il retrouverait sans doute Angélique… Pour son désarroi.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard}

Revenir en haut Aller en bas
Terminé_Laissez-moi accomplir mon destin {feat: Ambroise de Beauregard}
Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Accomplir son destin
» L'heure d'accomplir son destin, la quête des Kaguyas!!
» La Volonté forge le Destin [Feat Hyô Matawa]
» [TERMINÉ] [Fevrier 1990] Un fiore pericoloso [Feat.Lovino Vargas]
» [terminé] Un moment volé au temps. feat Tobias

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les archives-
Sauter vers: